Accueil du site > Prises en charge > Le cadre de la prise en charge
  • Article

  Le cadre de la prise en charge

Quel cadre est offert en équithérapie ?

Les prises en charge sont généralement individuelles mais peuvent aussi se pratiquer en petit groupe s’il est jugé utile d’instaurer une dynamique de groupe.
JPG - 47.3 ko
Le cadre de soin en équithérapie
Le contact avec le cheval, médiateur thérapeutique.

Une régularité des séances, habituellement hebdomadaire, est essentielle au travail thérapeutique.

Des objectifs thérapeutiques sont définis en début de prise en charge et une évaluation est proposée en cours et en fin de prise en charge. Un espace de parole autour de l’activité peut-être proposé après chaque séance, permettant de mettre en mots, de dessiner ou de jouer les ressentis de la séance. Les équithérapeutes peuvent travailler en collaboration avec les équipes pluridisciplinaires de chaque patient (élaboration du projet individualisé, synthèse, évaluation et transmission de bilan).

La cavalerie, tout comme les installations équestres et le matériel, sont choisis et adaptés au travail thérapeutique. Le cadre est contenant, constant et sécurisant. La cavalerie doit être adaptée à ce travail et les chevaux préparés en amont (désensibisation à certains comportements, bruits, objets, montoir), sensibilisation aux gestes et paroles du thérapeute) En dehors du cheval et des connaissances équines, les équithérapeutes disposent d’un panel d’outils thérapeutiques qu’ils utilisent à bon escient en fonction des objectifs thérapeutiques, de l’évolution des patients et de leurs demandes. Le thérapeute s’oblige à une adéquation de son action à la problématique du patient.

Le cadre thérapeutique est très important et sa permanence, tout comme la permanence des objets (thérapeute, cheval), est primordiale. Stabilité de l’espace de rencontre, stabilité des repères, fonction contenante du manège sont importants pour apporter sécurisation et réassurance nécessaires au patient.