Accueil du site > Définitions > Spécificités de l'équithérapie
  • Article

Présentation de l’équithérapie.

  Spécificités de l’équithérapie

Par quoi se fonde l’originalité de l’équithérapie et la spécificité des équithérapeutes ?

Un équithérapeute est un spécialiste de la prise en charge thérapeutique autonome de personnes traversant une situation difficile ou souffrant de pathologies mentales et/ou physiques. Il est capable de s’adapter à l’individualité de chacun concernant l’expression symptomatique des diverses pathologies.

En équithérapie, l’accent est mis sur la communication et l’inter-sensibilité avec l’animal qui offre de grandes possibilités de découvertes et d’évolution psychique. La prise en charge est généralement individuelle mais peut aussi s’effectuer en petit groupe s’il est jugé utile d’instaurer une dynamique de groupe face aux problématiques de chacun.

JPG - 178.8 ko
Un lieu pour dire
Le cheval, vecteur d’expression, catalyseur de communication.

Le thérapeute est capable de s’adapter en permanence à la situation et à la personne et est ainsi apte à proposer différentes activités en fonction de ses connaissances théoriques et pratiques, de sa capacité d’analyse, et aussi des possibilités, des désirs et des attentes de chacun. Le thérapeute concilie ses connaissances médicales et/ou paramédicales avec celles qu’il a du cheval.

Une séance d’équithérapie peut prendre un aspect très différent selon la personne prise en charge, les spécialités du thérapeute et le cadre thérapeutique mis en place.

- Le plus souvent, il s’agit de prises en charges hebdomadaires d’une heure, en manège, se déroulant pendant plusieurs mois. Les activités proposées sont diverses et ne se déroulent pas nécessairement à cheval, mais toujours avec le cheval : pansage, travail en main, en longe, aux longues rènes ou en liberté, monte à cru ou en selle, voltige, relaxation, temps de parole... Les objectifs de la prise en charge sont définis par avance, et l’équithérapeute rend compte de son action en fin de prise en charge.

JPG - 238.4 ko
Retrouver des repères
et repartir de l’avant : tout un enjeu favorisé par la médiation du cheval.

- Il peut aussi s’agir de prises en charge sous forme d’immersion, de stage ponctuel ou de séjour de rupture, d’une journée à plusieurs semaines. Le cadre de thérapie permet alors un travail de développement personnel, avec une plus grande responsabilisation et autonomisation du patient. Ce type de cadre peut autoriser des sorties en extérieur (petite ou moyenne randonnée, attelage), des soins aux chevaux plus approfondis (entretien courant, petits soins médicaux) et permettre une meilleure appréhension du cheval dans toutes ses dimensions ; ces expériences de vie sont l’objet d’un travail d’analyse et de mise en sens par l’intervention du thérapeute.

Un équithérapeute est un spécialiste de la prise en charge thérapeutique autonome de personnes souffrant de pathologies mentales et/ou physiques, capable de s’adapter à l’individualité de chacun concernant l’expression symptomatique des diverses pathologies. Il possède des compétences paramédicales lui apportant une connaissance des différentes pathologies et des outils thérapeutiques adaptés, des compétences personnelles lui accordant un statut de thérapeute capable de recevoir la parole de personnes en souffrance, et des compétences équestres lui permettant d’assurer la sécurité de ses patients.

Ainsi, toute personne proposant ce type de prise en charge se doit d’être un professionnel de la relation d’aide diplômé, formé en équithérapie, et signataire d’une charte d’éthique et de déontologie.

C’est dans le but de promouvoir cette vision de l’équithérapie et de lui apporter une meilleure reconnaissance qu’a été fondée la Société Française d’Equithérapie.

Ecouter l’article
IMG/mp3/specificites.mp3