Forum francophone de l'équithérapie Index du Forum Forum francophone de l'équithérapie
Société Française d'Equithérapie - SFE
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mémoire : En quoi l'équithérapie est un soin à part entière

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum francophone de l'équithérapie Index du Forum -> Questions / réponses
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
very good 44



Inscrit le: 21 Sep 2011
Messages: 3

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2011 12:27    Sujet du message: Mémoire : En quoi l'équithérapie est un soin à part entière Répondre en citant

Bonjour,

Je suis étudiante en 3ème année et je souhaite effectuer mon travail de recherche sur ce thème.
J'ai effectué 3 stages au sein desquels j'ai pu voir des activités avec le cheval avec des populations différentes à chaque fois : malade alcoolique, psychotique et personnes lourdement polyhandicapées (MAS).
J'ai commencé à lires un ouvrage de Winnicot sur les notions de Holding, Handling et j'ai assisté à un colloque en Décembre 2010 organisé par le CHS de Blain (44).

Voilà la situation de départ : j'étais en stage en CMP/CATTP et comme tous les 15 jours je vais avec un jeune homme que je prend en soin (souffrant de psychose infantile), un membre de l'équipe m'interpelle en me disant "tu vas encore au cheval ?" L'infirmier qui m'encadre le reprend "non, nous allons à l'équithérapie". J'ai bien senti qu'il y avait une grosse différence de perception de cette activité entre ces deux soignants.

J'aurai aimé traité : qu'est-ce qu'un soin ? quelles sont les différentes TAC ? qu'est ce qu'une activité à médiation thérapeutique ? qu'est-ce que la psychose infantile ? quel est le rôle infirmier dans une séance d'équithérapie ?

Aujourd'hui j'ai beaucoup de chose en tête, et je me rends compte que je suis incapable d'écrire quoi que ce soit, et ça part dans tout les sens ... Confused

Est-ce que vous pourriez m'aider à organiser un peu mes recherches ?

Merci d'avance,
Maureen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
N-
Administrateur


Inscrit le: 07 Fév 2006
Messages: 755
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2011 21:29    Sujet du message: Répondre en citant

Vous posez de bonnes questions.

Qu'est-ce qu'un soin ? A part ouvrir le dictionnaire ou un livre, c'est un sujet qui mériterait une enquête de terrain auprès de gens réputés "soignants" afin qu'ils vous aident, par leur vision sur la question, à définir les points communs à tous les soins.
Soigner, au sens médico-social, c'est remédier à un état pathologique. Le soin peut être :
- somatique et s'intéresser donc au corps dans sa dimension organique/physiologique (chirurgie, massage, rééducation fonctionnelle, médication, pansements, régime...)
- ou psychique et rechercher un mieux-être, cf. notion de soin relationnel chez les IDE (relation d'aide, échange, écoute, psychothérapie, orthophonie, psychomotricité...).
Donc d'après moi, ce qui caractérise le soin en général est moins un moyen qu'une finalité.

Les différentes formes de thérapie à médiation équine : cette question a un nombre de réponses infini. Il y a autant de façons d'exercer l'équithérapie qu'il y a d'équithérapeutes. Mais on peut distinguer les actions ayant un objectif de soin somatique (hippothérapie) des interventions ayant un objectif de soin psychique (équithérapie, TAC).

Une activité thérapeutique à médiation (plutôt qu'à médiation thérapeutique) est une activité de soin faisant intervenir un tiers, un média, un catalyseur. Comme l'eau (balnéothérapie), l'art (art-thérapie, musicothérapie, dramathérapie), un ou des animaux (zoothérapie, équithérapie, asinothérapie, canithérapie, delphinothérapie...).

Pour la question de la psychose infantile, je vous renvoie à vos cours.
Toutefois, il y aurait de bonnes raisons pour que vous n'en ayez pas entendu parler dans la mesure où la notion de psychose renvoie à la notion de structure psychique, laquelle ne se fixe théoriquement qu'à la fin de l'adolescence (donc on ne peut pas être névrotique ou psychotique en étant enfant, au mieux on pourrait parler de traits névrotiques ou psychotiques infantiles). Ce tableau clinique de psychose infantile est propre à la psychiatrie française et n'est, par exemple, pas décrit dans les classifications internationales (qui rapprochent plutôt ce type de tableau de la catégorie des troubles envahissants du développement).

Enfin pour le rôle de lIDE en équithérapie, n'étant pas IDE et étant peu compétent sur ce domaine, je laisse mes consœurs bien placées essayer de vous répondre ! Vous pouvez également tenter une recherche sur le forum, la question ayant déjà été, dans mes souvenirs, soulevée plusieurs fois.

Bon succès dans votre TFE.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Sophie P
Membre honoris clausa


Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 248
Localisation: Pontoise

MessagePosté le: Jeu Déc 08, 2011 12:11    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais tenter d'apporter quelques réflexions, étant infirmière en psychiatrie ado et équithérapeute.

Il y a plusieurs façons d'aborder le sujet du rôle infirmier en équithérapie.

Ou bien on se pose d'abord la question du rôle infirmier dans le soin relationnel auprès de telle ou telle population (il faut définir la population avec laquelle vous allez travailler sinon, effectivement, vous risquez de vous perdre un peu...) et l'équithérapie vient se "positionner" comme une médiation dans le champs relationnel soignant/soigné. C'est-à-dire qu'elle va apporter du tiers dans la relation et donc faciliter cette relation (confiance, alliance thérapeutique..)

Ou bien on considère l'équithérapie comme un soin à part entière, et l'infirmier, par le soin relationnel, c'est-à-dire par l'utilisation de la parole, va permettre au patient d'accéder à la mentalisation, à la verbalisation (de ses pulsions, de ses affects etc...)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sophie P
Membre honoris clausa


Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 248
Localisation: Pontoise

MessagePosté le: Jeu Déc 08, 2011 12:21    Sujet du message: Répondre en citant

Dans tous les cas, le rôle infirmier ne se situe pas que pendant la séance d'équithérapie, mais aussi avant et après puisqu'il est présent aussi dans le quotidien de la personne soignée.
Si l'infirmier n'est qu'accompagnant durant la séance, et que celle-ci est menée par une autre personne (au mieux un équithérapeute, sinon un moniteur formé à l'accueil d'un public "handicapé"), il est là, d'une part pour faire le lien entre l'institution (le dedans) et l'extérieur (le dehors) pour le patient., d'autre part pour faire du lien entre l'équithérapeute et l'institution.
Il sera là pour remplir des rôles de médiateur, d'aide à la mentalisation, pour contenir, mais aussi pour apporter la réassurance, la revalorisation en amont et en aval des séances.
Si la séance est menée par un équithérapeute, il se situera plus en retrait pendant la séance, la parole étant laissée au thérapeute.
Si elle est menée par un moniteur (donc non thérapeute) , un travail en binôme bien préparé peut-être très intéressant. C'est comme cela que je travaille dans mon service. Parfois, c'est l'infirmier, s'il est lui-même équithérapeute, qui peut mener entièrement la séance (mais là, je n'ai pas l'expérience)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
very good 44



Inscrit le: 21 Sep 2011
Messages: 3

MessagePosté le: Jeu Déc 08, 2011 17:52    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup déjà pour ces nombreuses pistes ! Very Happy
Je vais essayer de commencer par arrêter clairement ma situation de départ, j'espère que le reste suivra ...

Je reste ouverte à toutes autres suggestions Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
very good 44



Inscrit le: 21 Sep 2011
Messages: 3

MessagePosté le: Mar Avr 17, 2012 12:46    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Depuis le mois de décembre j'ai pu enfin avancer sur mon mémoire, même si cela n'a pas été évident car il a déjà fallu négocier pour que mon sujet soit accepté. Je suis à la phase des entretiens. Y aurait il parmi vous des infirmiers (équithérapeutes ou non) qui souhaiteraient répondre à quelques questions par mail ?

D'avance merci,
Maureen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sophie P
Membre honoris clausa


Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 248
Localisation: Pontoise

MessagePosté le: Mar Avr 24, 2012 10:49    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis infirmière et équithérapeute Wink
Mes coordonnées sont sur l'annuaire de la SFE
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chevalDD
Membre honoris clausa


Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 128
Localisation: 92

MessagePosté le: Mer Mai 02, 2012 14:59    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Je suis aussi à votre disposition pour répondre/ entretien/TFE.
Je suis IDE et équithérapeute.
Voir annuaire SFE/ile de france Dororthée Dumoulin
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum francophone de l'équithérapie Index du Forum -> Questions / réponses Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Vers le site de la Société française d'équithérapie - SFE