Forum francophone de l'équithérapie Index du Forum Forum francophone de l'équithérapie
Société Française d'Equithérapie - SFE
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

l'équithérapie sans présence d'un moniteur DE?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum francophone de l'équithérapie Index du Forum -> Questions / réponses
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
elisabeth



Inscrit le: 06 Avr 2006
Messages: 3
Localisation: yonne

MessagePosté le: Dim Avr 23, 2006 16:46    Sujet du message: l'équithérapie sans présence d'un moniteur DE? Répondre en citant

Bonjours,

Je suis éducatrice spécialisée et j'utilise le cheval comme "outil" éducatif. Les séances ont lieu dans un poney club où la monitrice DE prend l'activité en main (choix des poney, déroulement de la séances...). Evidemment, je donne mon avis, essaye des lui faire comprendre les difficultés des enfants présents (trouble de la conduite et du comportement) afin qu'elle "ajuste" ces interventions.
Du point de vue législatif (responsabilité), sa présence est obligatoire.
En séance d'équithérapie, comment ça se passe? Peut-on envisager de "louer" des chevaux et les installations dans un club ?
_________________
elisabeth
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
N-
Administrateur


Inscrit le: 07 Fév 2006
Messages: 755
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Avr 23, 2006 18:15    Sujet du message: Travailler en équithérapie sans moniteur, c'est possible ! Répondre en citant

Bonjour,

En effet, il est tout à fait possible pour un équithérapeute de prendre en charge ses patients en dehors de la responsabilité d'un moniteur DE.


Cela est possible, mais à certaines conditions toutefois, et notamment :

- trouver un centre équestre suffisamment ouvert pour entendre que le travail en équithérapie n'a rien à voir avec celui d'un moniteur (vous pratiquez un soin et en aucun cas de l'enseignement), autrement dit que vous ne "détournez" pas une clientèle potentielle.

- avoir une assurance adaptée, c'est-à-dire qui couvre votre responsabilité dans les actes de soin médiatisés par le cheval. Cette formalité est une démarche absolument indispensable. Les assureurs sont souvent tatillons lorsqu'ils ne connaissent pas l'équithérapie, et réclame - de bon droit par ailleurs - certaines garanties comme la preuve d'un titre professionnel (d'où l'importance d'avoir un diplôme de soignant) et un certificat de formation en équithérapie (d'où l'importance de se former spécifiquement à cette pratique).

- avec un contrat d'assurance adapté à votre travail, les centres équestres n'ont pas de raison "légale" de refuser que vous travailliez sans moniteur. Les chevaux que vous louez, les installations que vous empruntez, vos patients et vous même sont alors sous votre responsabilité, et le centre équestre ne peut être inquiété en cas de pépin en séance.

- posséder un diplôme équestre de la FFE est aussi une garantie appréciée par les directions de centre équestre, car c'est un diplôme qu'ils connaissent et qui leur garanti aussi que vous connaissez quelque chose au cheval.

- et évidemment de toujours garder à l'esprit que vous n'êtes pas au centre équestre comme chez vous, et qu'il vous appartient au quotidien de montrer votre professionnalisme. Par exemple en demandant conseil aux moniteurs quant au caractère des chevaux (chacun son métier !), en signalant aux palfreniers les événtuelles blessures que vous constatez sur vos animaux, en transmettant à vos patients le respect du matériel et des personnes, etc. Notre charte de déontologie rappelle aussi l'importance de ce respect des autres professionnels travaillant, même dans d'autres domaines, à nos côtés.


Ces quelques points peuvent ainsi faire de vous un client intéressant pour les centres équestres, car vous allez aussi leur permettre de rentabiliser leur structure en occupant des créneaux souvent vides, sans leur demander grand chose (pas de charges de personnel, vous n'épuisez pas les chevaux, vous ne nuisez en rien à leurs activités et vous leur permettez d'afficher leur implication dans une action en faveur de personnes en difficulté).


Travailler seul demande certaines qualités et certains compromis, mais c'est une très bonne façon - pour ne pas dire la meilleure - de trouver un cadre de prise en charge vraiment adapté à chaque patient, et de réaliser un travail aussi efficace que possible. Il faut toutefois accepter les responsabilités que l'indépendance sous-entend.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
elisabeth



Inscrit le: 06 Avr 2006
Messages: 3
Localisation: yonne

MessagePosté le: Lun Avr 24, 2006 14:11    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour cette réponse très complète.
_________________
elisabeth
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lory
Invité





MessagePosté le: Mer Aoû 15, 2012 07:45    Sujet du message: équithérapie sans moniteur DE Répondre en citant

Bonjour,

Il se trouve que j'envisage de faire bénéficier certains de mes patients de séances thérapie en utilisant le cheval, ce merveilleux animal, car je pense que cela pourrait être pour eux très enrichissant.

Je suis titulaire d'un DE de psychomotricien, fait du cheval depuis mon enfance et ait obtenu le galop 7.

Dans mes recherches sur le sujet j'ai trouvé un article de la fondation sommer qui énonce :
"Domaine juridique :
pour pratiquer la TAC, il faut avant tout être thérapeute, c’est-à-dire kinésithérapeute, médecin, éducateur spécialisé, psychologue, etc., dûment muni d’un diplôme d’État.
Quant au métier du cheval, il exige aussi un diplôme d’État (loi sur le sport du 16 juillet 1984). Si l’on ne réunit pas ces deux qualifications, impossible d’exercer en solo. Le thérapeute sans expertise du cheval doit donc s’adjoindre un accompagnateur ou un moniteur d’équitation qui assurera le bon déroulement et la sécurité de la séance. Néanmoins, il s’agit ici d’un pis-aller, car la double maîtrise des deux spécialités est garante d’une bonne thérapie."
http://www.fondation-apsommer.org/bib/fichiers/fic_id_244.pdf[url]

Cet article au demeurant très intéressant semble dater un peu et la règlementation a sans doute évoluée ... (?)

S'agit-il uniquement d'une question d'assurance et de la compréhension du responsable d'un centre équestre ? ... comme je le lis dans l'article posté précédemment ?

Avant de me lancer dans la démarche j'aimerai si possible en savoir davantage sur le cadre juridique etc. dans lequel peut s'inscrire une démarche de soin avec le cheval et sur quelle base on peut considérer que la présence d'un moniteur d'équitation n'est pas indispensable ?

Merci de m'éclairer[/url]
Revenir en haut de page
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum francophone de l'équithérapie Index du Forum -> Questions / réponses Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Vers le site de la Société française d'équithérapie - SFE