Auteur Message
kati
MessagePosté le: Mar Oct 03, 2006 16:47    Sujet du message:

bonjour carokarma Smile

désolée pour ce long silence, j'étais partie de chez moi quelque temps et pas de possibilités d'internet ailleurs.

ah, que je te comprends quand tu dis que tu trouves la psycho du développement trop théorique! je suis "coincée" dedans, à cause d'une mauvaise compréhénsion des différentes spécialités au départ. et là, à moins de refaire des cours de l2 et l3 pour avoir les pré-requis demandés (chose pour laquelle je n'ai pas spécialement le temps), je ne peux pas faire autrement que d'aller jusqu'au M2prof de la psycho de l'enfant et de l'adolescent. mais j'essaie d'avoir le plus de cours de "pure" psycho clinique et psycho patho à côté.
d'ailleurs, pour mon mémoire je postule pour des séminaires en psycho clinique (mais concernant des enfant ou adolescents) et pas en développement- même si ce n'est pas spécialement conseillé.

je suis à toulouse depuis le début moi aussi, et en raison de ma situation familiale je ne pourrais pas vraiment postuler ailleurs pour le M2. ce qui m'embête...

voili-voilou. ah oui, pas de nouvelles de la prof concernant l'équithérapie avec les autistes. on verra...

à bientôt,
kati Very Happy
carokarma
MessagePosté le: Lun Sep 18, 2006 19:48    Sujet du message:

Bonjour,

il est vrai o'clock que nanterre n'est pas la plus cool des facs, le choix du séminaire est une vraie compétition: certains profs demandent pré projet, cv, lettre de motivation et relevés de notes. J'ai plus l'impression de passer un entretien d'embauche que de suivre des études... Confused Mais bon il faut s'y faire, c'est Nanterre ! Je me plierai aux exigences des professeurs, quitte à remettre mon projet sur l'équithérapie à plus tard..

Kati, j'étudie depuis le début à nanterre. Après ma licence, j'ai commencé une maîtrise de psychologie de l'enfant et de l'adolescent mais j'ai trouvé que c'était trop théorique alors je me suis réorientée en maîtrise de psychologie clinique. Je souhaite poursuivre vers un master professionnel.
et toi, ton parcours ressemble à quoi?
kati
MessagePosté le: Jeu Sep 14, 2006 16:25    Sujet du message:

bonjour tout le monde,

merci à N de nous parler un peu de son disocurs personnel. quelle chance de tomber sur une prof qui pratique de l'équithérapie elle-même Very Happy
merci aussi pour les encouragements, c'est vrai qu'il y en a besoin Very Happy

carocarma, c'est vrai qu'on peut vite se sentir seul au début dans ce domaine. mais une fois qu'on se met à bien chercher partout, à rencontrer des personnes qui nous en présentent d'autres, on voit qu'en fait il existe pas mal de monde en france intéressé par la médiation par le cheval ou l'animal en général. c'est encourageant, je trouve.
j'étudie à toulouse, là où les grèves durent le plus longtemps Mad .
non, ça ne me dérange pas du tout de te tenir au corant par rapport à mon mémoire, sauf qu'il me reste plus qu'une réponse d'une prof à attendre. elle est spécialiste des troubles autistiques, mais pas forcément intéressé par l'équithérapie. je verrais bien. mais comme dans tous les cas j'aimerais beaucoup travailler avec elle, je ne serais pas déçue si mon projet ne rentrerait pas dans les siens.
quel M2 t'intéresse? quelle spécialité tu as choisi jusque-là? tu as fait toute ta licence à paris?
désolée si je chuis trop curieuse, mais c'est intéressant de parler à des étudiants d'autres fac Very Happy , surtout s'ils semblement avoir la même passion que moi Surprised
o'clock
MessagePosté le: Jeu Sep 14, 2006 15:01    Sujet du message:

Bonjour Carokarma,
J'ai aussi fait mes études de psycho à Paris X et je connais donc l'état d'esprit des profs de cette fac. C'est vrai que soutenir ses opinions est courageux et c'est vrai aussi que des sujets de mémoire sur l'équithérapie ne peuvent que faire ouvrir les esprits refractaires à notre pratique, mais attention vraiment à l'opinion des profs de Paris X et n'oublie pas que cette fac note de façon très stricte par rapport à d'autres facs. Tu auras tout le temps de te pencher sur l'équithérapie et d'en faire ton métier si tu le souhaites en dehors du contexte de la fac.
carokarma
MessagePosté le: Mer Sep 13, 2006 14:00    Sujet du message:

Bonjour à tous

tout d'abord, je vous remercie pour vos réponses.

je n'ai jamais participé à des séances d'équithérapie, le club dans lequel je monte reçoit des handicapés mais ils sont encadrés par des éducateurs et non des psychologues, ils n'ont donc pas pu m'éclairer plus que cela...

pour cette année, je vais faire mon stage dans une IME où il y a un atelier "équitation" je vais peut être pouvoir y participer..

les thèmes de mémoire sont assez précis et aucun ne concerne l'équithérapie, je voulais soumettre l'idée à un des professeurs mais pour cela je dois avoir fait une ébauche de mon projet et comme je vous l'ai dit je ne sais pas dans quelle direction aller... Confused

ça me fait plaisir que tu sois dans le même cas que moi kati, je me sentais un peu seule...
ça ne m'étonne pas que tu rencontres des portes fermées, les thèmes de mémoire me semblent vraiment ciblés et les profs ne veulent peut être pas aller vers ce qu'ils ne connaissent pas ou peu, vu qu'ils doivent nous suivre toute l'année.. je t'avoue que pour ma part j'ai pensé à ce projet avec beaucoup de réserve car je me doutais qu'il ne serait pas facile de le réaliser..

merci pour tes conseils, o'clock, je suis d'accord avec toi, il faut s'adapter à la demande des professeurs et l'essentiel est d'avoir la meilleure note possible.. je vais proposer mon sujet aux différents professeurs de séminaires en espérant en séduire un, mais si ce n'est pas le cas, j'irai dans leur sens.. il est déjà assez difficile d'être sélectionné pour la dernière année...

merci encore pour vos réponses. à bientôt Wink

ps: kati, je suis à l'université paris X à nanterre et toi?
peux tu me tenir au courant de tes avancées quant à ton mémoire? (si cela ne te dérange pas bien sûr..)
N-
MessagePosté le: Mer Sep 13, 2006 13:52    Sujet du message:

Je suis assez d'accord, il s'agit d'une qualité.
Pour ma part, j'ai été confronté aux mêmes choix pendant mes études.

Mon travail de recherche de licence devait obligatoirement être un travail expérimental, avec étude statistique chiffrée et validée. J'ai réussi, après beaucoup de thèmes avortés, à réaliser ce travail en associant le cheval, au moyen d'une étude concernant l'expression des émotions au cours de séances d'équithérapie en début de saison comparativement à en fin de saison de prise en charge.

En maîtrise, les séminaires imposés ne m'ont pas permis de travailler sur un thème en lien avec le cheval. Mais les concepts que j'ai dû travailler très en profondeur à cette occasion me servent aujourd'hui pour mes prises en charge en équithérapie. Ce n'est jamais du temps perdu, et ce sont des concepts propres à la psychologie cognitive que je n'aurais autrement jamais eu l'idée d'associer avec le cheval.

Enfin, en DESS, les sujets étant assez libres, j'ai pu soutenir un mémoire plus élaboré concernant le désir des patients et des soignants en équithérapie, avec une directrice de mémoire de la fac ayant elle-même pratiqué l'équithérapie et qui m'a permis de faire le point sur mes connaissances, la pratique que j'envisageais, nombre de concepts théoriques, mais aussi sur le chemin qui me restait à parcourir à ce moment qui marquait la fin de mes études universitaires.

J'ai envie de vous donner un peu d'espoir : quand on sait vers où on va, tout ce que vous réalisez - même si le sujet est un peu différent - servira votre projet. Que ce choix forcé ne vous décourage pas, mais au contraire vous permette d'ouvrir davantage de portes.
Tôt ou tard, vous arriverez à vos fins.
kati
MessagePosté le: Mer Sep 13, 2006 11:41    Sujet du message:

bonjour,

entièrement d'accord avec vous, o'clock!
mais n'est-ce pas aussi une qualité de vouloir aller au bout de ses idées, de mettre tout en oeuvre pour essayer de réaliser ses projets- sans pour autant être fermé à toute autre proposition? Wink
o'clock
MessagePosté le: Mer Sep 13, 2006 10:17    Sujet du message: équithérapie et université

Bonjour, j'ai pu constater les différences d'ouverture quant à l'équithérapie selon les universités, certains profs étant ouverts, d'autres complètement fermés. Un conseil, allez dans le sens de ce qui vous est demandé même si pour cela vous devez choisir un sujet de mémoire qui vous intéresse moins. L'essentiel est d'obtenir une note correcte pour avoir le plus de chance d'intégrer le maste suivant. Il est impératif de s'adapter à la demande de ceux qui vous noterons, c'est le système! Mais après tout, la capacité d'adaptabilité n'est-elle pas une des première qualité que tout soignant doit développer?
N'hésitez pas à contacter directement la SFE par mail ou téléphone pour obtenir une bibliographie complète.
Bonne continuation
kati
MessagePosté le: Mar Sep 12, 2006 17:24    Sujet du message:

bonjour carokarma Very Happy

je suis dans le même cas que toi: en master1 et souhaitant vraiment faire son mémoire sur la thérapie avec le cheval. euh...je ne sais pas toi, mais moi je rencontre beaucoup de portes fermées Sad

je participe à des séances d'équithérapie avec un petit garçon autiste et la psychologue me soutient entièrement dans mon projet.

j'ai commencé à contacter des profs à la fin de l'année dernière, à la fin de la licence donc pour voir si un tel sujet pouvait les intéresser (parce qu'à la simple lecture des séminaires proposés, l'équithérapie ne rentrait dans aucun)...et ben, je peux te dire que les réactions sont plutôt frileuses. pas bcp de biblio, pas beaucoup d'études comparatives... j'ai l'impression qu'ils ont peur de se bruler les doigts.

un seul prof se montrait intéressé par un projet d'équithérapie avec des adolescents anorexiques/boulimiques. ce projet n'a pas pu se faire faute de temps. néanmoins, ce prof m'a donné le conseil de e lancer plutôt dans une étude expérimentale que comparative, genre "qu'est-ce qui se passe quand on met un patient anorexique en contact avec un cheval" au lieu de "l'équithérapie comme soin de l'anorexie". une question de recherche assez ouverts donc puisque difficilement vérifiable (puisque qui dit qu'une amélioration est vraiment dû au cheval et ne serait pas survenue aussi avec une autre forme de thérapie ou sans thérapie du tout).

enfin, je te répète ce qu'il m'a dit. peut-être cela peut t'aider.

personnellement je n'ai pas encore décrochée, mais j'avoue que je commence à douter de fait d'y arriver...

tu étudies où, si ce n'est pas trop indiscrèt?
N-
MessagePosté le: Lun Sep 11, 2006 21:18    Sujet du message:

Bonjour,

Avez-vous déjà pratiqué ou participé à des séances d'équithérapie ?
Où envisagez-vous votre stage pour cette année ?
Avez-vous des thèmes de mémoire imposés ?
carokarma
MessagePosté le: Mer Sep 06, 2006 22:24    Sujet du message: mémoire de psychologie

Bonjour,
je suis étudiante en master 1 (ancienne maîtrise) de psychologie clinique et je suis cavalière depuis de nombreuses années. J'aimerai vivement faire mon mémoire sur l'équithérapie prodiguée à des enfants souffrant de troubles psychologiques (psychoses, troubles de la personnalité... je ne suis pas encore fixée), seulement je ne connais pas le monde de l'équithérapie, je ne sais pas quels types de patients elle peut aider, ni comment elle peut les aider. De plus, je manque de bibliographie. Pour ces raisons, j'ai un peu de mal à trouver une problématique précise à mon mémoire. En résumé, je suis très motivée et très intéressée par ce travail que je me suis fixée, mais je ne sais pas quelle direction prendre pour commencer. S'il y a sur ce forum des étudiants en psychologie ou autre, ou des professionnels de l'équithérapie, qui sont ou qui ont été dans le même cas que moi, qui peuvent m'éclairer et me faire partager leur expérience, j'en serais ravie.
Je vous remercie d'avance et suis impatiente de vous lire.

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group