Auteur Message
chevalDD
MessagePosté le: Sam Juil 10, 2010 20:53    Sujet du message:

Bonjour à tous,
Je vois que, comme d'habitude, le rôle et la place de l'iDE en équithérapie est source de questionnement.Si cela peut vous rassurer, IDE moi- même et finissant en ce moment la formation d'équithérapeute, je pense pouvoir dire que nous y avons une place, même issue de la filière Soins Généraux , ce qui est mon cas. Car nous avons des compétences en soins relationnels ,relation de soutien et en relation d'aide, et des capacités d'observation et d'analyse tirées de notre vécu professionnel (connaissances du cheval en parallèle bien sûr indispensables) et une bonne approche de la dimension corporelle souvent nécessaire. Et en tant qu'équithérapeute, nous pouvons de ce fait prendre en charge une patientèle relevant de la psy et du handicap mental, mais pas seulement!
Pour vos mémoires, ce qui peut être plus simple pour vous est de repartir d'un profil de patients donné pour cibler votre recherche et essayer de démontrer ce que l'équithérapeute issue de la filiére IDE pour apporter de plus ou autrement aux patients.
bon courage à tous.Et ne baisser pas les bras, les formatrices se laissent parfois convaincre...
chevalDD
joséphine
MessagePosté le: Lun Nov 30, 2009 22:22    Sujet du message:

bonjour, je suis en 1ere année d'ecole infirmiere. Je suis tombée sur ce forum par hasard. Je suis également tres interessée par l'équithérapie, j'aimerai faire la formation dans le futur.
Si vous avez des mémoires ou autre, je serai tres contente de les lire.

Vous pouvez me les envoyé à blablajo@hotmail.com

Merci d'avance Very Happy
Ginie83500
MessagePosté le: Lun Nov 16, 2009 18:16    Sujet du message:

Bonjour à tous, je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule élève infirmiere à m'intéresser à l'équithérapie.

Est ce que quelqu'un aurait un exemple de mémoire sur ce sujet ? Je n'en suis pas à formuler la question de départ (je ne suis qu'en début de 2eme année) mais je commence mes recherches !

mon mail: virsp18@msn.com

Merci à tous pour vos nombreuses informations.

Virginie
epona
MessagePosté le: Lun Juin 08, 2009 19:26    Sujet du message:

Mimouss pourrais-tu m'envoyer ton sujet de TFE que tu as réalisé (en 2006 il me semble)? En espérant que tu te connectes toujours ou si quelqu'un pourrait me le faire passer ainsi que toutes autres informations? Je réalise comme beaucoup de gens mon TFE sur ce sujet bien que nos problématiques soient surement différentes... Une grand merci d'avance.
Mon adresse: carpediem21_4@hotmail.com
elodie78600
MessagePosté le: Lun Juin 02, 2008 19:53    Sujet du message:

Mathilde : Te serait il possible de m'envoyer ton mémoire ?

Je suis en 2ème année de formation d'EJE et je dois réaliser un dossier sur l'équithérapie.

D'avance merci.

la_miss_86@hotmail.com
N-
MessagePosté le: Ven Avr 11, 2008 19:11    Sujet du message:

Bonsoir,

Je suis étonné de la réponse de votre directrice, et je serais très curieux de savoir dans quel(s) ouvrage(s) spécialisé en équithérapie cette question a été abordée, car je n'ai aucun souvenir à ce sujet !
Si vous avez les références, merci de me les faire passer car je pense que cette information serait susceptible d'aider plus d'un infirmier ou élève-infirmier.

Smile
clikclik
MessagePosté le: Mar Avr 08, 2008 14:12    Sujet du message: tfe equithérapie

bonjour à tous,
je suis étudiante infirmière en 3ème année, mon sujet de TEFE conserne l'equithérapie.
J'ai un soucis quant à ma question de départ, celle ci étant à la base "quelle est la place de l'infirmier en equithérapie", le danger de cette question m'a été soulevé par ma directrice de mémoire, du fait que la réponse à cette question est facilement trouvée dans didérents ouvrages consernant l'equithérapie.
Le TEFE doit comprendre un questionnement de base sans réponses apportées, mon soucis est là, je n'arrive plus à avancer car ma question de départ n'est plus bonnes, je viens alors demander votre aide afin de pouvoir rebondir sur une autre question, me permettant ainsi d'avancer de nouveau.
par avance je vous remercie
pompom
MessagePosté le: Jeu Nov 29, 2007 00:32    Sujet du message:

Bonjour,
Je suis etudiante infirmière et je souhaite faire mon TFE sur les bénéficesde l'équithérapie auprés d'enfants autistes seleument je ne sais pas vraiment ou m'adresser afin de collecter un maximum d'informations.
Auriez vous quelques bonnes adresses a me donner?
merci davance
Pompom
friends442
MessagePosté le: Mer Mai 23, 2007 23:11    Sujet du message:

bonjour,
je suis en pleine redaction de mon tfe et je realise en meme temps mes entretiens, le seul probleme est de trouver des infirmieres (formées ou non) pour en avoir assez. mon tfe est centré sur l'adutle en psychiatrie générale et si vous avait des adresses d'infirmieres ou de centre je suis preneuse!!merci
Mimousss
MessagePosté le: Dim Mar 18, 2007 13:26    Sujet du message:

De retour, super ces réponse de mon côté j'ai terminé mon Travail de Fin d'étude et je l'ai présenté oralemnt aussi.
Je n'ai pas encore les résultats ce que je sais c'est que j'ai aussi eu du mal à faire passer mon thème j'ai du argumenter et prouver que je ne partait pas que d'une passion mais bel et bien de faits et d'interrogations...
J'ai eu la chance de pouvoir faire un stage aux Cécoignels à Jetterswiller ce qui m'a permis de découvrir et de m'apercevoir que l'équithérapie a un champ d'action très large. Elle est utilisée pour tout type de handicap, moteur, sensoriel, psychique et aussi social.
Pour moi c'est un soin a part entière qui doit être considéré dans un projet de soin avec une prise en charge globale afin d'y intégrer pleinement le patient et que le reste de l'équipe puisse avoir de retour sur les séances.
En tous les cas cela fait plaisir de voir qu'il y a des personnes qui ont la même motivation et le même point de vue que moi.
Calamity
MessagePosté le: Ven Mar 16, 2007 14:37    Sujet du message:

Merci !! Cool
Votre confiance m'honore.
o'clock
MessagePosté le: Ven Mar 09, 2007 19:23    Sujet du message:

Un merci spécial à Calamity qui participe toujours activement à ce forum avec une justesse particulière dans ses propos!
mary
MessagePosté le: Ven Mar 09, 2007 17:53    Sujet du message:

mathilde a écrit:
Un immense merci d'avoir pris le temps de me répondre !! Vos réponse m'apportent beaucoup et je vais pouvoir me lancer dans lécriture du corps de mon mémoire. Si vous le souhaitez je pourrais vous l'envoyer une fois terminé.
Bravo à ce forum pour les échanges qu'il permet de réaliser. On apprend beaucoup chez vous !

Ammicalement,
Mathilde



J'ai du mal à me poser des questions sur l'équithérapie et le rôle de l'infirmière je vois que les côtés positifs et bénéfiques mais rééllement le rôle de l'ide
pouvez vs m'aider
merci
mathilde
MessagePosté le: Dim Fév 11, 2007 12:52    Sujet du message:

Entendu, j'en prend bonne note !
Merci !
Very Happy
Calamity
MessagePosté le: Jeu Fév 01, 2007 12:49    Sujet du message:

avec Plaisir !

Dans mes réponses je suis restée imprécise dans l'objectif de ne pas orienter votre reflexion mais de l'ouvrir. Cependant si vous le désirez je peux essyer d'apporter des réponses précises sur certains points de votre mémoire. Pour cela vous pouvez me contacter par mail..

Amicalement
mathilde
MessagePosté le: Jeu Fév 01, 2007 11:31    Sujet du message:

Un immense merci d'avoir pris le temps de me répondre !! Vos réponse m'apportent beaucoup et je vais pouvoir me lancer dans lécriture du corps de mon mémoire. Si vous le souhaitez je pourrais vous l'envoyer une fois terminé.
Bravo à ce forum pour les échanges qu'il permet de réaliser. On apprend beaucoup chez vous !

Ammicalement,
Mathilde
Calamity
MessagePosté le: Mar Jan 30, 2007 20:34    Sujet du message:

mathilde a écrit:

Auriez vous d'autres exemples d'utilisation du cheval médiateur en dehors de la psychiatrie ?

Je n'ai pas réellement d'autres exemples de travail avec le cheval en dehors de la psychiatrie ce pendant j'ai eu l'occasion de constater (grâce aux retours des éducateurs notamment) les bienfaits physiques du cheval sur des adultes lourdement handicapés qui présentaient beaucoup de raideurs, et de problèmes staturaux.

Quelles sont précisement les actions ide, les observations, les objectifs et le cadre indispensable (legislation, encadrement par des professionnels équestre...) ?

Grosse question !!
Le cadre : législatif : vous le trouverez dans d'autres posts du forum : l'équithérapie n'est pas une profession réglementée. Elle est -pour le moment- une spécialisation d'un métier du soin. Vous exercerez d'abord en tant que professionel de soin donc dans votre branche. En tant qu'infirmière, nous nous devons de rester dans le respect de notre décret de compétences et de notre déontologie autant que dans celle de l'équithérapie.
Vous pouvez encadrer seule votre séance d'équithérapie, si vous êtes assurée dans ce sens. c'est à dire si vous intervenez de façon individuelle et extérieur à une institution.
Dans un cadre institutionnel, il est fort probable que pour les mêmes raisons d'assurances, votre responsable vous demande d'être vous même encadrée par un professionnel "légal" du cheval tel qu'un BEES. Dans les hierarchies institutionnelles, la reconnaissance de l'équithérapie n'est pas encore passée en tant que telle. Cependant, selon le centre equestre avec lequel vous travaillez, la seule présence du BEES dans les locaux suffit à rassurer et le centre equestre (qui est responsable de tout ce qui se passe sous son toit) et votre hierarchie. Vous avez alors les mains libres.

La prise en charge elle même (objectifs, actions, évaluations) est , à mon sens, à fixer avec les autres professionnels entourant votre patient. En effet, la PEC en équithérapie fait souvent partie d'un plan de soins. Même si le patient vient en séance en dehors d'une prise en charge globale, il est bon d'évaluer avec l'équipe pluridisciplinaire, les besoins du patient.
Vous pourrez ainsi travailler avec un retour de l'institution dans laquelle il est pris en charge et faire un lien entre votre travail et le leur.
D'autre part, j'ai pu observer que ce lien constitue un filet de protection qui rassure beaucoup les patients. il évite le morcellement et favorise un enveloppement de soins thérapeutique.
Quant à développer précisemment les objectifs et actions tel que vous le demandez, cela me paraît impossible tant la PEC est personnalisée et différente selon le patient. L'abord est complètement unique selon la pathologie, le patient lui même, l'entourage, le poeny voire l'humeur du jour !!


Dernière question, En quoi (par exemple en hopital de jour de pédopsychiatrie) l'ide est-elle différente de l'éducateur de jeunes enfants ? Où les roles et observations se diférencient ? et se diférencient-t-ils vraiment ? Dans ce cas, pourquoi ne pas employer que des éducs qui seront moins couteux pour la strucuture ?
On m'a posé cette dernière question et j'avoue ne pas pouvoir y répondre précisement.
Un grand merci !

Eh bien il me semble que l'enfant (pour reprendre l'exemple de pédopsychiatrie) est un être complexe. Je ne connais précisemment les compétences de l'EJE mais l'infirmière a une connaissance à la fois physique, physiologique, psychique (un peu faible je vous l'accorde) de l'être humain. Il me semble que la formation de l'EJE est un peu plus restreinte sur les fonctions physiques et physiologiques de l'enfant.
On ne peut faire l'erreur de penser qu'un enfant en pédospychiatrie ne se résume qu'à son seul comportement psychique et éducatif.
Le mal être qui l'a conduit jusqu'à l'institution se répercute dans son corps et la connaissance de la prise en charge chimiothérapeutique, des troubles psychomoteurs des troubles statiques et des problèmes des santé tout simplement que peut rencontrer un enfant au cours de sa vie est non négligeable
De le même façon, on ne peut prendre un enfant en charge en équithérapie sans pouvoir prendre en compte la globalité de l'être qu'il est.
Je pense (pour avoir travaillé avec une équipe constituée de deux educateurs spécialisés, une EJE, deux psychologues et une infirmière) que le travail pluri disciplinaire est la clef de voûte de la prise en charge en pédopsychiatrie..Les rôles des uns et des autres sont complémentaires.. il ne me semble pas qu'ils aient la même approche du patient.
Bien sûr ce n'est que mon vécu.
Peut être des éducateurs passant par là pourraient nous préciser ce qui les différencie de nous à leurs sens

Amicalement
Julie
mathilde
MessagePosté le: Mer Jan 24, 2007 18:29    Sujet du message:

Calamity a écrit:
Désolée de répondre aussi tard
L'équithérapie fait partie des soins techniques à médiation au même titre que la poterie, le dessin la musique et tutti quanti.
j'en ai fait avec un enfant épileptique n'ayant aucun problème psychiatrique mais pas mal de problèmes moteurs dû à une épilepsie.
EN accord avec son médecin, je l'ai fait travailler après chaque crise même quand cette dernière amenait un coma (environ deux à trois fois par mois)
Reind e psychiatrique là dedans .. j'ai encore beaucoup d'exemple. Je dois quand même concéder que l'équithérapie en tant que soin du psychisme reste la plus répandue. c'est surtout ce qui vient en premier à l'esprit au niveauinfirmier..mais ce n'est pas fermé.. à nous autres infirmiers d'inventer...


Merci de votre réponse. Je me permet de faire encore appel à votre expérience. Auriez vous d'autres exemples d'utilisation du cheval médiateur en dehors de la psychiatrie ?
Quelles sont précisement les actions ide, les observations, les objectifs et le cadre indispensable (legislation, encadrement par des professionnels équestre...) ?
Dernière question, En quoi (par exemple en hopital de jour de pédopsychiatrie) l'ide est-elle différente de l'éducateur de jeunes enfants ? Où les roles et observations se diférencient ? et se diférencient-t-ils vraiment ? Dans ce cas, pourquoi ne pas employer que des éducs qui seront moins couteux pour la strucuture ?
On m'a posé cette dernière question et j'avoue ne pas pouvoir y répondre précisement.
Un grand merci !
o'clock
MessagePosté le: Lun Jan 22, 2007 20:44    Sujet du message:

Bonjour,

Une petite précision pour Cécile qui peut être de taille! Un infirmier a tout à fait sa place dans le monde de l'équithérapie à partir du moment où il a reçu une formation pour cela. Le métier d'infirmier est un métier se situant dans la relation d'aide, parfois bien plus qu'un médecin!. Le soin appartient donc à l'infirmier et je suis choquée d'entendre dire qu'il n'y a pas de soins infirmier Evil or Very Mad
Maintenant, il faut savoir être intelligent face aux moins intelligents... Votre but est d'obtenir votre diplôme d'infirmière, pliez vous aux éxigences de votre jury et obtenez une bonne note même si le sujet de votre travail vous intéresse moins. Vous aurez tout le temps, par la suite, pour vous documenter et étudier plus avant le métier d'équithérapeute Very Happy
Si je vous dit cela c'est que j'ai moi même été confrontée à ça dans ma fac de psycho et malheureusement il est préférable de jouer la carte de sureté.
Cela dit, Calamity a raison en te disant de bien cibler ton sujet, ça peut passer... On croise les doigts
Calamity
MessagePosté le: Lun Jan 22, 2007 19:43    Sujet du message:

Que vous dire... les arguments ne manquent pourtant pas lorsque l'on est sûr de sa problématique (qu'il faut par ailleurs bien cibler)
J'ai croisé sur ce forum plusieurs étudiants qui préparent ou on présenté un TFE ayant comme intérêt l'équithérapie. Je comprendrais les réticences de ta formatrice si tu présentait un sujet pouvant tomber dans le domaine de la kiné ou (plus fréquent) de la psychomot. Cependant, en psychiatrie au moins, et c'est parfaitement clair dans les esprits normalement) l'équithérapie a toute sa place en tant que thérapie à médiation..

Tenez nous au courant
et si vous avez besoin d'aide pour développer une problématique...

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group